La fidélisation client : un enjeu stratégique capital

fidélisation des clients !
Les 5 mythes de fidélisation des clients !
juillet 1, 2016
Devenir coach personnel
Coach personnel : Piloter son projet de vie et sa réussite professionnelle
septembre 19, 2016
fidélité de ses clients

Avec l’abondance des commerces et des magasins, l’entreprise a du mal à fidéliser ses clients. Sachez que la fidélisation des clients contribue essentiellement à l’optimisation du profit de l’entreprise. Les techniques de fidélisation relèvent donc du domaine stratégique. Un client insatisfait pourrait nuire l’image de l’entreprise.

Un climat de confiance

La première chose à faire pour fidéliser un client est de renforcer la confiance entre le client et l’entreprise. Vous devez ainsi connaître votre client en avance. Cela peut toucher plusieurs domaines. Si l’entreprise pratique par exemple le e-commerce, elle doit rassurer le client en optant pour un mode de paiement plus sécurisé. Cela permet au client d’effectuer plusieurs achats sans aucune difficulté. Vous pouvez également améliorer le design et les fonctionnalités de votre site pour  impressionner le client.

Démarquez-vous

Pour fidéliser le client, l’entreprise doit présenter ses avantages particuliers. Le surplus offert par l’entreprise incite le client à effectuer son achat auprès de celle-ci même si le produit est similaire à celui des concurrents. Il existe ainsi plusieurs techniques de fidélisation. Vous pouvez par exemple offrir des services après vente pour instaurer une relation particulière avec vos clients.

Les étapes de la fidélisation

La fidélisation d’un client s’effectue en quatre étapes :

  • Captiver son attention : au moyen des campagnes publicitaires ;
  • Augmenter son taux de conversion pour diminuer son coût d’acquisition ;
  • Le rachat ;
  • Développer le nombre de clients entrants.

Ainsi, une bonne politique de fidélisation des clients permet d’accroître le profit de l’entreprise. Sachez également que le coût de fidélisation de clients est moins cher comparé au coût d’acquisition. Cela implique que l’entreprise a tout son intérêt à retenir ses clients potentiels. De plus, un client satisfait rehausse la notoriété et la bonne réputation de l’entreprise. A l’inverse, un client insatisfait peut nuire à la réputation de l’entreprise. Après la satisfaction du client, l’entreprise est donc tenue de le retenir.